Lequel d’entre nous n’a pas lancé de regard inquiétant au serveur quand celui-ci nous a amené la carte avec la spécialité de la maison ? Plusieurs restaurants proposent des mets aux noms peu ordinaires et qui résonnent difficilement dans les oreilles. Outre les établissements de restauration, les spécialités culinaires de certains pays peuvent vous faire réfléchir deux fois avant d’y gouter. Cependant, certaines nourritures valent la peine de tenter le coup, c’est notamment le cas de cinq plats réputés qui nous ont conquis.

La pljeskavica : un burger attitré à la Serbie

Le nom est assez difficile à prononcer, mais le gout de cette spécialité serbe émoustille les papilles. Comme tout hamburger, la viande épicée et bien juteuse trône au milieu du « somun ». La pljeskavicaest est composée d’un mélange de filet de bœuf, de porc, et d’agneau le tout passé sur un grill ou roštilj. Vous avez le choix entre rajouter des oignons à votre barbecue ou encore une sauce bien grasse. Nous allons nous mettre au sport après, ne vous en souciez pas.

Le sisig : le porc dans tous ses états

Pour ceux qui veulent défier les plus courageux, présentez-lui cette douceur philippienne tout en étalant sa formule afin de le charmer. Ce plat est constitué par quelques parties de son corps comme : le museau, les oreilles, les joues et le foie, et aide à se rétablir rapidement après une belle soirée bien arrosée. De plus, il ravira votre palais en un rien de temps, tout en vous donnant la bonne humeur.

Le potjevleesch : un secret Nordique

Une fois que avez réussi à le prononcer correctement vous l’avalerez sans aucune difficulté. Cette spécialité flamande fera le bonheur de tous les amateurs de viande. Elle est à consommer froide de préférence, à cause de la gelée qui enveloppe les morceaux de lapin, de porc, de poulet. Nous préconisons de le prendre avec quelques frites et de la laitue pour bien l’apprécier.

La Flammekueche : directement de l’Alsace

Au lieu de dire n’importe quoi au serveur, montrez-lui juste le menu pour gouter ce met dans les plus brefs délais.Elle est facile à réaliser chez vous, même si vous n’avez pas fait Master Chef. Il consiste à bien étaler la pâte feuilletée sur un papier sulfuriser, rajouter l’oignon et les autres ingrédients, laisser au four pendant quelques minutes et voilà votre flam ». Vous pouvez mettre quelques fromages, des lardons ou une sauce de votre choix pour la savourer.

Le pho : Tout l’exotisme du Vietnam

La fameuse soupe vietnamienne s’invite aussi à la partie, avec son bouillon léger au gout unique. Mais qu’est-ce qui démarque cette recette alors? Et bien, c’est la fraîcheur qu’elle vous procure. Rajouter un zeste de citron ou carrément son jus, avec quelques pousses de soja, pour tomber sous ses charmes. Là encore, attention à la prononciation, car il ne se dit pas « Fo » comme beaucoup l’interpellent, mais « feu ». Au moins maintenant, vous ne passerez plus pour des novices une fois à Hanoi.