Comme l’indique son nom, l’assistant funéraire un professionnel en charge de l’organisation des obsèques. Il exerce dans le cadre de son métier une double fonction administrative (fourniture et remplissage des documents) et commerciale (vente de services ou prestations). Si vous envisagez une carrière dans ce domaine, voici la formation qui vous y donnera accès.

La formation au métier d’assistant funéraire

Si de manière conventionnelle aucun diplôme n’est requis pour l’exercice du métier d’assistant funéraire, il faut dire que l’aspirant doit avant tout avoir de solides capacités rédactionnelles. Il devra par ailleurs pouvoir concilier ses prouesses en matière de vente et sa capacité d’empathie. Les candidats les plus sollicités sont donc généralement titulaires d’un Bac (voire Bac + 2). Ils sont en revanche contraints de suivre une formation pointilleuse de 140 heures dans un institut agréé qui leur enseignera les rouages du métier. Le financement est très souvent pris en charge par l’entreprise funéraire qui recrute ou il peut être mobilisé par d’autres moyens. Au besoin, découvrez les formations Parcours F pour devenir assistant funéraire.

A voir aussi : Comment réduire son coût d'énergie avec la Turpe 5 ?

Les prérequis et la rémunération d’un assistant funéraire

L’assistant funéraire reçoit au quotidien de nombreuses familles endeuillées et doit alors au-delà de son empathie, faire preuve d’une grande capacité d’écoute. Cela est indispensable pour cerner les besoins et exigences spécifiques de chaque famille. C’est aussi un fin diplomate avec un sens aigu de l’éthique et la rigueur. Inutile de rappeler que compte tenu de l’environnement funeste qui entoure ce métier, le candidat doit avoir un bon équilibre psychologique. Au début de sa carrière, l’assistant funéraire perçoit un salaire mensuel d’environ 1340 € qui évolue avec l’expérience.

A lire aussi : Femmes entrepreneuses : les clés pour réussir